Recherche de fuite

Description d’une recherche de fuite « type »
sur toiture tuiles

Le syndic de copropriété nous signale que M. Dupont est victime d’une infiltration, entraînant des dégradations visibles au plafond, avec écoulement d’eau. (cf. image ci-contre)

 

Le RDV à l’intérieur de l’appartement avec son occupant permet de visualiser et de localiser la zone du sinistre et de poser des questions comme :

« Depuis quand remarquez vous ce phénomène ? »

« Cette dégradation est elle liée à un seul événement ou s’accentue t-elle dans le temps ? »

« Avez-vous déjà reçu une autre entreprise à ce sujet ? Des travaux ont ils été effectués ? »

 

Cette fuite se situant au dernier étage de l’immeuble, la suite de la recherche de fuite se passe sur la toiture. Le technicien commence sa recherche par un contrôle visuel de la toiture au niveau de la zone d’infiltration supposée, puis il peut entamer un arrosage de 20 mn minimum de la zone suspecte, du bas vers le haut.

 

De l’eau passe, on constate un écoulement à l’intérieur de l’appartement et une augmentation du taux d’humidité sur l’humidimètre.

 

Sur toiture, nous détuilons la zone supposée fuyarde, nous remarquons que de l’eau est passée sur la volige, à un endroit précis. Les tuiles sont reposées.

 

On peut alors délimiter plus précisément la zone fuyarde en utilisant de la fluorescéine, là où le technicien suspecte le passage de l’eau. La fluorescéine est visible par la caméra d’investigation, à travers la réservation faite dans le plafond, l’origine de la fuite est donc détectée.

 

Le technicien peut réaliser son rapport avec les résultats de sa démarche et les photos, qui permettront à un professionnel du bâtiment de prendre le relais et de vous proposer un devis de réparation.

IMG1
IMG6
thumbnail (2)
thumbnail (1)
Recherche de fuites
Recherche de fuite par gaz traceur
Description d’une recherche de fuite
sur toiture bardage

Le syndic de copropriété nous signale une fuite le long de tuyaux d’alimentation d’un chauffe-eau.

 

Lors du RDV, le technicien se rend à l’étage supérieur et constate qu’il y a une salle de bain. Une baignoire est située au-dessus de la zone fuyarde. La baignoire est donc remplie et vidée, ainsi que les autres sanitaires de la SDB. On ne constate pas d’écoulement lors de cette opération, cette cause d’infiltration est donc écartée.

 

La recherche de fuite se poursuit à l’extérieur, avec arrosage à l’eau claire de la façade, puis de la toiture bardage de cette salle de bain. Un écoulement est constaté à l’étage inférieur le long des tuyaux du chauffe-eau.

 

Le technicien utilise un colorant de traçage pour resserrer la zone à l’origine de la fuite. En utilisant une seringue, il injecte le traceur coloré, qui permettra de corroborer son analyse.